Les institutions de prévoyance misent sur les accords de branche

par Helaoua Yona

Les accords de branches avec des organismes de protection sociale complémentaire se développent et comptent aujourd’hui pour une grosse part du chiffre d’affaires des institutions de prévoyance.

D’après les chiffres de la Commission des accords de retraite et de prévoyance (COMAREP), 165 accords ont été examinés en matière de protection sociale complémentaire en 2011 contre seulement 40 en 2005. La protection sociale complémentaire, c’est le 4e sujet de négociation collective et le 1er thème des accords signés dans le cadre des commissions mixtes paritaires.

La Dares a établi un état des lieux 2011 des accords de branches, basée sur l’étude de 270 branches et 13,5 millions de salariés. D’après ses chiffres, 2 salariés sur 3 sont couverts par une garantie décès, incapacité, invalidité. La garantie santé concerne elle 18% des branches soit 29% des salariés (6 millions de personnes couvertes). Et seulement 8 branches proposent une garantie dépendance obligatoire, soit environ 151.000 salariés couverts en 2011. Enfin, un tiers des branches étudiées, soit 13% des salariés, ne bénéficient d’aucune garantie de branche : un marché que regardent de près les institutions de prévoyance.

Retrouvez l’intégralité de cet article sur :

www.news-assurances.com